Actualités

Portrait d'adhérent du

MAPAC PANEL … »Une entreprise ligérienne engagée dans la maîtrise de l’énergie »

Ce mois-ci nous nous sommes intéressées à l’entreprise MAPAC, adhérente d’ORACE depuis 2016 et impliquée dans une démarche de maîtrise de l’énergie. Julien PASQUIOU, qui porte la casquette de Référent Energie nous présente l’entreprise et sa démarche.

Tout d’abord, pouvez-vous vous présenter puis nous présenter votre entreprise ?

Je suis Julien PASQUIOU, Chargé d’affaires dans l’entreprise MAPAC à Machecoul en Loire-Atlantique. Mes missions au sein de l’entreprise MAPAC sont divisées en 5 pôles : Suivi et gestion des projets, suivi des investissements, méthodes, ingénieur Recherche et Développement et référent énergie. Depuis 2016, je porte le projet de maitrise de l’énergie de l’entreprise.

MAPAC PANEL, créée en 1988 est spécialisée dans la conception et la fabrication de panneaux sandwich. Les principaux cœurs de métier associés à cette spécialité sont l’ingénierie, la R&D, le collage, le façonnage des métaux, la transformation de matières minérales et plastiques.

L’entreprise a développé des produits spécifiques à l’industrie navale certifiés par un organisme indépendant selon les recommandations de l’OMI. Des essais de tenue au feu et d’acoustique sont ainsi réalisés.

A quel moment vous êtes-vous intéressé à la consommation énergétique de votre entreprise ?

MAPAC s’est toujours attaché à contrôler ses dépenses énergétiques, d’abord par conviction environnementale et également pour des raisons économiques.

Dans un premier temps, cette démarche a été menée par le directeur de l’entreprise et la responsable QSE, en temps partagé sur le site. Les premières démarches ont été principalement axées sur la communication et le recyclage des matériaux de production.

En 2016 l’opportunité d’une formation Référent Energie s’est présentée par l’intermédiaire de la CCI85. Je me suis porté volontaire pour cette formation et il a été décidé par la direction, du fait de mon cursus scolaire orienté sur l’Eco-Conception que je suivrai cette formation pour devenir le référent Energie de l’entreprise.

Quelles actions avez-vous réalisées dans le cadre de votre démarche de maîtrise de l’énergie ?

Avec la formation « Référent Energie » j’ai acquis une méthodologie pour mettre en place une démarche structurée de maitrise de l’énergie dans l’entreprise. J’ai aussi bénéficié de l’outil Eval’Energie qui me permet de suivre mes consommations et de hiérarchiser mon plan d’actions.

Dans un premier temps, les démarches ont été axées sur le suivi des consommations. Pour cela, nous avons adhéré à l’association ORACE qui nous a mis à disposition du matériel de mesure (enregistreur de puissance électrique). Une cartographie des consommations de l’entreprise a pu être faite.

Le plan d’action sur 2016-2017 parle de lui-même. En 2016, le coût de l’éclairage était égal à 2 700€ par an, soit plus de 10% des consommations totales de l’entreprise.

En conséquence, différentes actions visant à réduire notre consommation ont été mises en place. Une étude a été faite pour passer de l’éclairage type « tube fluo » à du « LED ». La société UPTOLED, expert adhérent d’ORACE, nous a accompagnés. Le coût des investissements, qui regroupe le matériel et la pose s’élève à 2 500€HT, le montant des économies prévues est estimé à 800€ par an soit un retour sur investissement de 3 ans.

De plus, cette action nous a permis d’obtenir un éclairage de meilleure qualité dans l’atelier et un gain de maintenance considérable.

L’énergie réactive étant un facteur de consommations importantes et une énergie dite improductive, une étude est menée pour diminuer sa part. Un audit  de notre réseau électrique a été réalisé par l’entreprise ELEKTRA, expert adhérent d’ORACE. L’impact de l’énergie réactive est insuffisant pour justifier de l’achat de batteries de condensateurs (solution connue pour diminuer l’énergie réactive). De plus le risque de perturbation des harmoniques sur notre réseau électrique nécessite l’ajout d’un filtre sur les batteries de condensateurs et augmente donc le coût. Nous avons donc décidé suite à cette étude de ne pas mettre en place cette solution. C’est un sujet que nous souhaitions traiter depuis un moment, et la mise en relation avec ELEKTRA via ORACE nous a permis de passer à l’action, d’obtenir un diagnostic et une réponse technique.

Les mesures réalisées grâce à l’outil d’ORACE (enregistreur PEL 103) ont permis de mettre en avant des consommations importantes la nuit. L’analyse qui en a été faite met en cause la charge des outils de manutention.

Afin de réduire la consommation d’énergie de l’entreprise la nuit, différentes, une étude générale sur l’utilisation des chariots élévateurs a été réalisée afin de rechercher diverses améliorations pour diminuer leur utilisation. Un système de stockage tampon, d’outils de manutention adaptés tels que des pinces, préhenseur, transpalettes ont été mis en place, ainsi qu’une horloge sur les chargeurs de chariots élévateurs pour un mise en charge aux heures creuses.

Avec le coût des investissements et le montant des économies estimées nous obtenons un  retour sur investissement de 2 ans. Ces actions nous ont également permis un gain de maintenance.

Quelles sont vos ambitions et projets en matière d’énergie pour les années à venir ?

Nous souhaitons poursuivre les mesures de consommations avec l’aide d’ORACE, intégrer à la politique d’amélioration continue de MAPAC des objectifs de réduction des consommations sur l’horizon 2018-2020. Nous envisageons également d’entrer dans une réflexion sur la possibilité d’intégrer un stagiaire sur le prochain plan d’actions.

Pourquoi avez-vous adhéré à ORACE ?

Nous avons adhéré à ORACE pour participer aux ateliers du Club Energie sur des thématiques techniques, rencontrer des industriels ayant les mêmes problématiques que MAPAC pour échanger et faire du retour d’expérience, mais aussi pour rencontrer des experts de l’énergie du réseau pour des projets futurs d’actions d’économies d’énergie. Bénéficiez du matériel de mesure de la boite à outils ORACE nous a aussi motivé à adhérer à ORACE.


Publié le : 13 juillet 2018