ORACE TV » Energie Réactive : Pourquoi et comment agir pour mieux consommer ?

Depuis la fin des tarifs réglementés, les entreprises se penchent de plus en plus sur leur facture d’électricité et notamment sur un paramètre qui peut engendrer un surcoût : l’énergie réactive ! Mais qu’est-ce que l’énergie réactive ?

Pour les entreprises, travailler sur l’énergie réactive peut-être un moyen de réduire sa facture d’électricité. Mais quelles entreprises sont concernées par l’Energie Réactive ? Comment agir dessus ? Quels moyens de compensation existent-ils ?

Jeudi 23 juin 2016, 40 participants ont suivi notre web-conférence dédiée à l’énergie réactive. Frédéric BENOIT, ingénieur chez ELEKTRA a ainsi partagé son expertise sur ce sujet.

Que peut-on retenir de cette web-conférence ?

L’électricité, c’est un peu comme une voiture …! L’énergie électrique consommée correspond à la puissance reçue sur une période de temps. Pour faire le parallèle, l’énergie consommé en kW.h correspond à une distance parcourue en km, et la puissance instantanée (ou active) en kW correspond à la vitesse instantanée en km/h de la voiture : en heure je parcours 60 km si je roule à 60 km/h, en 1 heure je consomme 60 kW.h si je soutire 60 kW … Et l’énergie réactive alors ? Les réseaux électriques à courant alternatif se décomposent en deux formes d’énergie : énergie active et réactive. L’énergie réactive qui s’exprime en KVAr.h est liée à la puissance réactive qui alimente les circuits magnétiques de certains équipements électriques.

Et le fameux tan φ qu’on retrouve sur les factures EDF ? Celui-ci correspond au rapport de proportionnalité qui lie la puissance active et la puissance réactive et qui ne doit pas dépasser 0.4 ! Donc plus la puissance réactive est élevée, plus on risque de dépasser ce seuil … La puissance souscrite ou puissance apparente est la résultante de ces deux puissances, elle aussi dépendante de la puissance réactive …

Comment compenser l’énergie réactive ? Il existe des solutions de compensations d’énergie réactive, cependant avant de se lancer des investissements coûteux, il faut s’assurer que l’entreprise est bien concerné par cette problématique à travers l’analyse de la facture d’électricité.

Pour en savoir plus sur ce sujet et découvrir des exemples d’application (bowling et usine de béton), vous pouvez retrouver la conférence en vidéo.

Un grand merci à Frédéric BENOIT, de ELEKTRA pour avoir accepté de partager son expertise avec nous.